Libreville, le 21 mai 2016 – Le Président de la République, Son Excellence Ali Bongo Ondimba, s'est rendu ce samedi après-midi dans plusieurs commerces de Libreville afin de vérifier les prix des denrées alimentaires et de mesurer leur impact global sur le coût de la vie.

« Des mesures ont été prises en 2012 pour contrer les hausses de prix, a souligné le Chef de l’Etat, mais l'encadrement et le contrôle des prix du panier de la ménagère doivent rester la priorité des priorités pour lutter contre la vie chère ».

Compte tenu des informations contradictoires en circulation et de récents rapports faisant état d’une hausse des prix, celui-ci a souhaité se rendre personnellement sur le terrain pour établir des constats en situation réelle.

Il y a quatre ans, l’Etat avait décidé de suspendre les droits de douane et de TVA sur neuf groupes de produits, entrainant des baisses, à l’époque effective, des prix du poisson, de la viande, de la volaille, du riz, du lait, de certaines conserves de légumes, des pâtes alimentaires et de certaines conserves de poisson. Ceci pour un coût estimé de 11 milliards de FCFA. Par ailleurs, quelque 64 produits de consommation courante avaient vu leurs prix plafonnés par arrêté gouvernemental.

A la suite de ces visites inoppinées, le Président de la République a annoncé son intention de tenir tout prochainement un Conseil des Ministres sur la lutte contre la vie chère.

 

FIN

Présidence de la République : Communiqué de Presse
Présidence de la République : Communiqué de Presse
Retour à l'accueil