De jeunes gabonais ont été édifiés sur le projet de société du chef de l’Etat gabonais, le « Plan stratégique Gabon émergent (PSGE) », à l’occasion de la fête nationale de la jeunesse, célébrée du 7 au 9 mai dernier à Libreville et à l’intérieur du pays.

Cette fête de la jeunesse, placée sous le thème : « Pertinence et impact du Plan stratégique Gabon Emergent et du Pacte social sur la jeunesse gabonaise », a permis aux jeunes d’aller en excursion, vendredi dernier, sur les sites où ont été réalisés des projets conçus dans le cadre du Plan stratégique Gabon Emergent, notamment, la Zone économique spéciale de Nkok, les logements sociaux d’Agondjé et de Bikélé, les centres hospitaliers de Libreville, Owendo et Akanda, ainsi que le stade d’Agondjé.

L’objectif était d’amener ces jeunes à apprécier, par eux-mêmes, les infrastructures réalisées ces cinq dernières années par le gouvernement gabonais, dans le cadre du Plan stratégique Gabon Emergent.

Le ministre gabonais de la Jeunesse et des Sports, Blaise Louembé, dans une allocution de circonstance, a indiqué le sens donné à l’édition 2015 de la fête nationale de la jeunesse.

« (…) Cette fête doit être l’occasion de faire le bilan des actions menées par le gouvernement en faveur des jeunes. De même, elle doit permettre de fixer de nouvelles orientations au profit des jeunes », a-t-il estimé.

Le président du Conseil national de la Jeunesse, Andy Roland Nziengui Nzengui, intervenant également à l’occasion de cette fête, a relevé les défis auxquels sont confrontés aujourd’hui les jeunes gabonais, citant notamment l’inadéquation formation-emploi, les infections sexuellement transmissibles (IST) et le sida, le chômage et la dépravation des mœurs.

« Chers jeunes, nous ne pouvons pas être de bons adultes si nous ne prenons pas à cœur nos propres responsabilités très tôt. Il nous faut donc travailler avec les adultes pour bénéficier de leur expérience », s’est adressé M. Nziengui Nzengui aux jeunes rassemblés autour de lui, pour la circonstance, au Jardin botanique de Libreville.

Outre Libreville qui aura drainé des foules, la célébration de la fête de la jeunesse s’est également poursuivie samedi à l’intérieur du Gabon, en particulier à Lambaréné, dans la province du Moyen-Ogooué (Centre).

Instituée en 1980, la Fête nationale de la jeunesse vise à célébrer la jeunesse gabonaise dans sa globalité et sa diversité, à travers des activités culturelles et sportives.

Des jeunes gabonais édifiés sur le Plan stratégique Gabon émergent
Retour à l'accueil