Janvier 2014

LE GOUVERNEMENT DES AMBITIONS SOCIALES

⇒ Politique-Changement de cap

Le Président Ali Bongo Ondimba décide d’accélérer la transformation du pays au bénéfice prioritaire des Gabonais les plus nécessiteux. Instruit de travailler dans une optique de résultats, le nouveau gouvernement conduit par le professeur Daniel Ona Ondo inscrira son action dans le plein respect des principes de gouvernance et de compétence. Le Chef de l’État, conscient des urgences sociales et des attentes des populations, demande au Premier ministre d’impulser et de coordonner l’action de tous les départements ministériels autour d’ambitions et de priorités sociales. Ce gouvernement est ainsi celui des « ambitions sociales », fortes, clairement identifiées, tournées vers l’action efficace. Le nouveau gouvernement devra accélérer les chantiers nécessaires pour obtenir des résultats palpables et concrets, en veillant particulièrement au respect des principes tels que la nouvelle gouvernance, la compétence, le mérite, l’intérêt général et le respect de la chose publique entre autre.

gabon,libreville,ali bongo,paris,france,afrique

Février 2014

DÉCLARATION DE GUERRE A LA PAUVRETÉ

⇒ Social- Réforme

Au lendemain de la constitution du gouvernement Ona Ondo, le chef de l’État Ali Bongo Ondimba dresse la feuille de route de l’équipe ministérielle : adoption d’un collectif budgétaire pour s’armer dans la « guerre contre la pauvreté », réforme de l’enseignement et de la formation, mise en œuvre de la décentralisation, développement de l’accès aux services publics de base, réforme de la subvention aux produits pétroliers. « Vous n’aurez pas d’état de grâce ». La pauvreté frappe le Gabon et menace de délitement le contrat social, ainsi que le révèle le rapport remis par la Première dame au Président de la République : 30% des citoyens sont jugés économiquement faibles (95.000 foyers, dont 55% dans les villes) ; 60% des départements sont en décrochage en termes d’accès aux minimas sociaux de base pour ce qui relève de l’accès à la santé, à l’eau potable et à l’électricité.

gabon,libreville,ali bongo,paris,france,afrique

Février 2014

INAUGURATION DE L’INSTITUT DE CANCEROLOGIE D’ANGONDJE

⇒ Infrastructures – Sante

Le Président de la République a procédé à la coupure des rubans du centre hospitalier universitaire d’Angondjé et de l’Institut de cancérologie de Libreville, marquant ainsi, la mise en service officielle de ce grand centre de soins. Un établissement qui vient soulager les populations atteintes de cancer : avec la fin des évacuations vers les pays voisins, les patients sont traités sur place, bénéficient de la technologie de pointe et surtout du soutien de leurs proches dans cette épreuve.

gabon,libreville,ali bongo,paris,france,afrique

Février 2014

CAMPAGNE DE SENSIBILISATION POUR LUTTER CONTRE LE CANCER

⇒ Santé-Prévention

L’engagement du Gabon face au cancer est total. Dans le cadre de la Journée mondiale contre le cancer, la Fondation Sylvia Bongo Ondimba (FSBO) a lancé une semaine de sensibilisation auprès de la population gabonaise. Prévenir, diagnostiquer et traiter localement les personnes atteintes du cancer : tel est le rôle dévolu à l’Institut de cancérologie de Libreville (ICL). Chaque année, au Gabon, le cancer féminin cause environ 400 décès. Grâce à un dépistage précoce, le taux de mortalité pourrait se réduire automatiquement de 25%. De plus, pour aider les patients atteints de la maladie, la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS) prend désormais en charge 50% des coûts. Cette semaine de lutte contre le cancer a permis de combattre les préjugés et de faire connaître tous les moyens de prévention et de traitement des différentes pathologies. Plus que jamais, le combat contre la maladie est une cause nationale.

gabon,libreville,ali bongo,paris,france,afrique

Avril 2014

ASSISES SOCIALES DU GABON

⇒ Pacte social

Dans une salle comble, au stade de l'Amitié de Libreville, Ali Bongo Ondimba a clôturé les Assises sociales en annonçant une série de mesures à fort impact pour les Gabonais économiquement faibles ou fragilisés. Une enveloppe globale de 250 milliards de francs CFA sur 3 ans pour financer la politique sociale (filets de protection économique et transferts solidaires, développement des activités génératrices de revenus, mise en place d'un fonds pour le micro-crédit et amélioration du service public de l'emploi).

gabon,libreville,ali bongo,paris,france,afrique

Avril 2014

PROJET DE LOI P.I.P.

⇒ Travail-Performance

Le Conseil des ministres du 18 avril 2014 a été marqué par l'adoption du projet de loi portant institution d'une Prime d' Incitation à la Performance (PIP). Ce projet de loi, pris en application de l'article 47 de la Constitution, vise principalement à modifier certaines dispositions de la loi n 0001/2005 du 04 février 2005, portant Statut Général de la Fonction Publique. Le nouveau dispositif consiste " à réorganiser la redistribution des primes de rendement dans un esprit d'équité, de justice sociale et de transparence ".

gabon,libreville,ali bongo,paris,france,afrique

Mai 2014

PASSERELLE POUR L’EMPLOI TOTAL

⇒ Formation-Emploi

La convention Total Gabon - Fonds d'aide à l'insertion et à la réinsertion professionnelle (FIR) va " permettre aux jeunes inscrits à l'ONE (Office national de l'emploi) de disposer d'une première expérience professionnelle à Total Gabon ". Une cinquantaine de jeunes pourront peaufiner leur formation technique et professionnelle. Durant leur stage, les bénéficiaires de cette convention - qui seront choisis par l'ONE - recevront une allocation mensuelle.

gabon,libreville,ali bongo,paris,france,afrique

Mai 2014

PRIORITE JEUNESSE AU SOMMET DU CITOYEN AFRICAIN

⇒ Initiative-Jeunesse

« Nous devons donner à cette jeunesse la priorité dans toute action publique. Jeunes du continent, nous avons compris votre vision pour l'Afrique, et votre perception de nos initiatives en matière de développement. Nous devons davantage investir dans le capital humain africain. Bâtir des sociétés plus justes et mettre en œuvre des mécanismes de développement plus innovants pour garantir l'équité intergénérationnelle indispensable à la cohésion sociale. Si nos états ne le peuvent pas tous seuls, il nous faut imaginer des mécanismes alternatifs tels que les partenariats publics privés ». Ali Bongo Ondimba

gabon,libreville,ali bongo,paris,france,afrique

Juin 2014

FONDS NATIONAL D’AIDE SOCIALE

⇒ AGR

Opérateur de mise en œuvre du volet 2 de la Stratégie d’Investissement humain du Gabon (SIHG), le FNAS (établissement public à caractère administratif sous tutelle du Ministère de la Santé) a dorénavant pour métier le financement solidaire des projets d’AGR* portés par les Gabonais économiquement faibles (GEF) regroupés en association ou coopérative légalement constituée dans les secteurs à fort potentiel d’emplois tels que l’agriculture, l’élevage, la pêche, le tourisme, l’artisanat, les services et les petites transformations. Les solutions de financement proposées vont permettre d’une part de faciliter l’accès des GEF au micro-crédit et aux services financiers, d’autre part de contribuer au renforcement des capacités opérationnelles des promoteurs à la création, la mise en œuvre et la gestion de leurs micro-projets. Parmi les avancées déjà obtenues en 2014, l’élaboration d’un manuel de procédures, la signature d’un ’arrêté concernant la Commission d’attribution des financements, une convention-cadre de financement avec un établissement de micro-crédit, la mise en place prochaine des guichets uniques au sein des services provinciaux de la Prévoyance Sociale.

gabon,libreville,ali bongo,paris,france,afrique

Juin 2014

VISITE PRÉSIDENTIELLE SUR LES BASSINS VERSANTS

⇒ Assainissement-Aménagement du territoire

Le président de la République a effectué une inspection des sites stratégiques des bassins versants. La capitale gabonaise se caractérise par un réseau hydrographique dense et un mode de drainage inadapté : les fortes précipitations, la poussée démographique et les incivilités créent des îlots d'insalubrité et de précarité. En se rendant sur le terrain, Ali Bongo Ondimba a souhaité prendre la mesure des avancées dans un domaine ultra-prioritaire de l'action publique, celui du développement social. Cinq bassins versants ont été parcourus par le chef de l'État : au Pont PK8, à l'échangeur de Nzeng-Ayong, au secteur Camp De Gaulle et à la vallée de Plaine Orety. Quelque 425.000 Librevillois verront leur cadre de vie amélioré par les travaux de drainage et d'assainissement en cours.

gabon,libreville,ali bongo,paris,france,afrique

Juin 2014

PRISE EN CHARGE 100%

⇒ Santé-Prise en charge

La CNAMGS prend en charge à 100% les malades atteints de cancer, les familles en grande précarité et les frais médicaux aux urgences la première journée si le pronostic vital est engagé.

gabon,libreville,ali bongo,paris,france,afrique

Juin 2014

LE SECTEUR PRIVE A LA CNAMGS

⇒ Santé-Prise en charge

Les salariés et les retraités, ainsi que leurs ayants-droit, du secteur privé immatriculés par la Caisse nationale d'assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS) peuvent bénéficier des prestations offertes dans le cadre de la protection sociale et de l'assurance maladie obligatoire. Cette mesure fait suite aux recommandations et instructions annoncées par le Président Ali Bongo Ondimba lors des Assises sociales, avec notamment le déblocage d'une enveloppe de 250 milliards de FCFA sur 3 ans pour financer la politique sociale et ce, dans le but de lutter contre la pauvreté et la précarité qui touchent 75 000 foyers gabonais. Désormais les retraités de la CNSS peuvent bénéficier d’une évacuation sanitaire à l’étranger, ce qui est nouveau.

gabon,libreville,ali bongo,paris,france,afrique

Juillet 2014

PREMIER VERSEMENT DE LA P.I.P.

⇒ Travail-Performance

Le paiement effectif de la Prime d'incitation à la performance (P.I.P.) à trente mille agents de la fonction publique, dont vingt-deux mille nouveaux, illustre la volonté du chef de l'État d'améliorer le fonctionnement et les services de l'administration dans le cadre d'un vaste plan d'assainissement des finances publiques et d'évaluation des performances. Quelque 20 milliards de FCFA sont en cours de versement. Moins de cinq mois après l'annonce de la suspension des " fonds communs " vieux de quarante ans, l'année 2014 du Pacte social voit la création d'une prime financée à hauteur de 100 milliards par an, un montant deux fois inférieur à l'enveloppe globale - et opaque - des anciennes primes. Pour servir non plus 9000 privilégiés en mode automatique mais plus des dizaines de milliers de personnes évaluées au mérite sur la qualité du service à l'usager, le rendement, la ponctualité, le respect de la hiérarchie et l'assiduité.

gabon,libreville,ali bongo,paris,france,afrique

Août 2014

31 MILLIARDS POUR LES FILETS DE PROTECTION

⇒ Social- Réforme

La ministre déléguée auprès du ministre de la Prévoyance sociale et de la Solidarité nationale annonce qu'en 2014 quelque 31 milliards serviront à financer les filets de protection économique et activités génératrices de revenu. " A ce jour, nous avons environ 31 milliards de francs CFA qui ont été inscrits dont 10,8 milliards dans la loi des finances rectificatives et une vingtaine de milliards dans les premiers projets, souligne Marie-Françoise Dikoumba. Des financements qui ont donc permis de mettre à disposition un montant de plus de 5,4 milliards pour le paiement des allocations familiales de près de 172 000 enfants ".

gabon,libreville,ali bongo,paris,france,afrique

Août 2014

PAIEMENT DES ALLOCATIONS FAMILIALES EN HAUSSE

⇒ Social- Réforme

La Caisse Nationale d’Assurance Maladie et de Garantie Sociale est l’organisme chargé de la liquidation des prestations sociales (allocations familiales, allocations de rentrée scolaire et prime à la naissance) aux Gabonais économiquement faibles. Ces allocations ont été réévaluées à 2 reprises par le Chef de l’Etat, de 1000 FCFA par enfant et par mois à 2500 FCAF puis à 4000 FCFA par enfant et par mois. Depuis le 1er juin, avec paiement effectif en août, elles sont passées à 5 000 F CFA par enfant et par mois. Les paiements se font 2 fois par an. Dans le respect des procédures de bonne gouvernance, les paiements sont effectués par titres du Trésor public.

gabon,libreville,ali bongo,paris,france,afrique

Septembre 2014

2e PHASE DU CENTRE HOSPITALIER DE LIBREVILLE

⇒ Infrastructures – Santé

Au Centre hospitalier de Libreville, dont la deuxième phase a démarré, le Président de la République a pu se rendre compte que les travaux sont à plus de 85% de leur exécution. C’est un bâtiment annexe aux urgences qui tient sur un sous-sol et un bâtiment R +3. Cette extension de l’hôpital doit accueillir plusieurs services, parmi lesquels la radiologie, les soins intensifs, les blocs opératoires et l’hospitalisation. Les premiers patients seront accueillis fin 2015.

gabon,libreville,ali bongo,paris,france,afrique

Septembre 2014

CHANTIER JEANNE EBORI

⇒ Infrastructures – Santé

Spécialiste de renommée mondiale, l’Autrichien Vamed pilote le chantier de construction du nouveau centre hospitalier universitaire Fondation Jeanne Ebori. Avec un total de 176 lits, cet établissement sera spécialisé en néonatologie, gynécologie, pédiatrie et comprendra une maternité ultra-moderne.

gabon,libreville,ali bongo,paris,france,afrique

Septembre 2014

ACHEVEMENT DE L’HOPITAL D’OWENDO

⇒ Infrastructures – Santé

Le centre hospitalier universitaire d’Owendo est spécialisé dans le domaine de la traumatologie. Ce joyau architectural présenté au Président de la République est achevé. Il présente le visage d’une structure hospitalière moderne, à même de répondre aux attentes des populations. Le CHU d’Owendo est érigé sur une superficie de 15 450 m² et a une capacité d’accueil de 120 lits. Les différents services - l’imagerie, la pédiatrie, les urgences, la traumatologie, la maternité et la rééducation fonctionnelle - sont tous dotés d’équipements technologiques de dernière génération.

gabon,libreville,ali bongo,paris,france,afrique

Octobre 2014

INDICE IBRAHIM DE LA GOUVERNANCE : GABON, LEADER EN CEMAC

⇒ Bonne Gouvernance

Le Gabon demeure en tête de la CEMAC au classement 2014 de l'Indice Ibrahim de la gouvernance africaine (IIAG). Depuis 2009, la progression est particulièrement remarquable dans les domaines " Développement humain " et " Sécurité et état de droit ". Avec une note intermédiaire, l'enseignement (21e) et la protection sociale (24e) sont en progression, laissant loin derrière des secteurs comme la redevabilité, la parité, la gestion publique, l'environnement des entreprises ou encore le secteur agricole. Le GABON obtient son score le plus élevé dans la catégorie Développement humain (62,8) et son meilleur classement dans la catégorie Développement humain (18e sur 52).

gabon,libreville,ali bongo,paris,france,afrique

Octobre 2014

PACK BRANCHEMENT SOCIAL POUR LES NÉCESSITEUX

⇒ Social- Réforme

La Société d'énergie et d'eau du Gabon et le Gouvernement signent un protocole d'accord dans les domaines de l'eau et de l'électricité. Ce " pack branchement social " permet aux Gabonais économiquement faibles et détenteurs d'une carte Cnamgs d'obtenir à compter de 2015 un abattement de 25% sur le coût des branchements en vigueur de l'eau et de l'électricité, le paiement échelonné du tarif payable jusqu'à 12 mensualités ainsi que la suppression de l'avance sur la consommation à payer.

gabon,libreville,ali bongo,paris,france,afrique

Octobre 2014

REFORME DE LA SANTE : LE PRESIDENT INTERVIENT

⇒ Santé- Réforme

Lors d'un Conseil présidentiel sur la santé, le Chef de l'État a appelé à une réforme du système de la santé publique. Au Gabon, quelque 1000 milliards de FCFA ont été injectés dans le système de santé ces six dernières années quand les dépenses en matière d'investissement atteignaient, elles, près de 455 milliards de FCFA. Un pactole qui fait de ce pays " celui qui dépense le plus par habitant en Afrique ", rappelle Ali Bongo Ondimba. « Les populations se plaignent incessamment ", insiste le Président de la République. Des problèmes de moyens ? " Moi je parle de résultats ! "

gabon,libreville,ali bongo,paris,france,afrique

Octobre 2014

ASSISTANTE TECHNIQUE AMERICAINE POUR LA SANTE

⇒ Santé- Réforme

La performance doit être placée au cœur du système sanitaire, tandis que l'heure est aux bonnes pratiques gestionnaires et de fonctionnement. Le groupe MSH (Massachusetts, USA), spécialiste mondialement reconnu, est ainsi chargé d'offrir une assistance technique pour la " Réforme nationale de la santé " assortie d'une "cellule d'appui et de pilotage ". " Je veux pour mes compatriotes le meilleur de ce qui se fait, souligne le président Bongo Ondimba, quitte à recourir aux meilleurs spécialistes des quatre coins du monde ".

gabon,libreville,ali bongo,paris,france,afrique

Octobre 2014

NOUVELLE LISTE DE MEDICAMENTS REMBOURSABLES PAR LA CNAMGS

⇒ Santé- Réforme

D'usage facile et moins restrictive que la précédente, il s'agit d'une liste consensuelle, intégrant des nouvelles molécules, des génériques de qualité ; dont le but est de faciliter véritablement l'accès aux médicaments à toutes les couches de la population. Cette liste tient également compte des traitements des maladies les plus fréquentes au Gabon, à savoir, le paludisme, le diabète, l'hypertension artérielle ; mais aussi celles dont le diagnostic vital est parfois engagé tels que les cancers, les hépatites, ou encore les maladies rares très coûteuses comme le Lupus et l'insuffisance rénale. Cette liste est un outil qui permet de garantir aux populations un meilleur accès aux médicaments à coût acceptable et contribue aussi à la pérennité de la CNAMGS.

gabon,libreville,ali bongo,paris,france,afrique

Octobre 2014

OCTOBRE ROSE CONTRE LE CANCER

⇒ Santé-Prévention

La Fondation Sylvia Bongo Ondimba a annoncé la construction de la Maison d'Alice (nom de la première patiente soignée d'un cancer du sein à Libreville), fruit du partenariat de la Première Dame Sylvia Bongo Ondimba avec la Première Dame du Maroc, Lalla Salma. Un message d'optimisme pour les malades qui seront accueillis dans ce centre constitué de 20 bungalows sur 1000 m2. Des salles de consultation auprès de psychologues et d'assistantes sociales mais aussi un espace de vie, des salles de cours, des salles de jeux, des jardins seront mis à disposition pour améliorer le quotidien des malades. La Fondation Sylvia Bongo Ondimba soutient également la campagne internationale "Octobre Rose", dont l'objectif est de promouvoir le dépistage du cancer du sein. Un dépistage étendu au cancer du col de l'utérus.

gabon,libreville,ali bongo,paris,france,afrique

Octobre 2014

COMITE TECHNIQUE DE LA STRATEGIE D’INVESTISSEMENT HUMAIN

⇒ Social- Réforme

Le CTN a pour mission principale de suivre au quotidien et sur toute l'étendue du territoire national la mise en œuvre de la SIHG. Le ministre de la Santé et de la Prévoyance sociale en appelle à la prise de conscience et au sens des responsabilités des membres du CTN : "Fini l'immobilisme, les Gabonais veulent voir de l'action ! La réalisation de ce projet cher au Chef de l'Etat ne devrait souffrir d'aucune négligence, ni de laxisme. Sortez de vos bureaux pour aller vers ceux qui ont le plus besoin de vous. Démontrons à nos compatriotes que la pauvreté n'est pas une fatalité et qu'elle peut être réduite avec un peu d'efforts conjugués ".

gabon,libreville,ali bongo,paris,france,afrique

Novembre 2014

BANCARISATION DES ETUDIANTS BOURSIERS

⇒ Education- Réforme

Une convention signée entre le Gouvernement gabonais, l'Agence nationale des bourses du Gabon et les banques Bicig, Ecobank, Postbank, Uba et Loxia offre aux étudiants la possibilité d'ouvrir un compte dont les frais de gestion seront assumés par l'Etat. Une campagne d'information avait été mise en place par l'ANBG pour accompagner les étudiants gabonais dans cette démarche de bancarisation. Les bourses des étudiants désormais directement versées sur leur compte bancaire.

gabon,libreville,ali bongo,paris,france,afrique

Novembre 2014

LE CHEF DE L’ETAT REÇOIT LES SYNDICATS

⇒ Syndicats- Rencontre

" Je n'accepte pas que l'on ferme des hôpitaux, qu'on laisse mourir nos compatriotes au motif que l'on n'a pas touché sa prime ou que celle-ci n'a pas été augmentée ! Je n'accepte pas non plus que, pour les mêmes motifs, l'on ferme une école par des grèves intempestives et illégales. " En décidant de réformer les fonds communs qui ne bénéficiaient qu'à 8% environ des agents publics, j'ai voulu, que par des mécanismes d'incitation à une meilleure performance de notre administration, qu'elle permette d'accroitre les revenus des travailleurs les plus méritants. La question de la prime pose celle du mérite, qui dans ma conception, doit être reconnue et mieux rémunérée.

gabon,libreville,ali bongo,paris,france,afrique

Novembre 2014

FORUM NATIONAL DE LA SECURITE SOCIALE

⇒ Social- Réforme

Organisées à l'occasion du cinquantième anniversaire de la CNSS, ces assises sont l'occasion pour les différents acteurs concernés par la question de la protection sociale au Gabon de mener une réflexion objective sur les réformes engagées en vue d'aboutir à l'élaboration d'une nouvelle stratégie de sécurité sociale. Le nombre d'assurés sociaux de la CNSS s'est fortement accru ces dernières années au point d'atteindre 163.000 assurés pour 6200 entreprises. La CNSS a notamment des propositions pour améliorer le niveau de couverture de risques aujourd'hui partiellement couverts.

gabon,libreville,ali bongo,paris,france,afrique

Novembre 2014

MARATHON DU GABON

⇒ Sport dans la ville

Le Marathon du Gabon vient de rejoindre l’élite mondiale des courses sur route en étant officiellement reconnu Label de Bronze par l’IAAF. Sur le continent africain, le Marathon du Gabon est le premier marathon d’Afrique à obtenir un label de l’IAAF. Les courses Label de bronze doivent répondre à des spécificités techniques en ce qui concerne la santé, la sécurité, le mesurage conforme aux standards de l’IAAF, le barrage des routes, le chronométrage automatique, l’écran vidéo placé à proximité de la zone d’arrivée, la représentation internationale des concurrents, des coureurs d’élite.

gabon,libreville,ali bongo,paris,france,afrique

Décembre 2014

LA CNAMGS PRIMEE AU NIVEAU CONTINENTAL

⇒ Gouvernance

La CNAMGS a reçu le ‘Prix des bonnes pratiques pour l’Afrique’ pour son importante contribution dans l’extension de la couverture aux groupes difficiles à couvrir, ceci à l’occasion du Forum régional de la sécurité sociale pour l’Afrique organisé par l'Association internationale de la sécurité sociale. La mise en place du Fonds de garantie sociale des Gabonais économiquement faibles, fruit d’une synergie entre le gouvernement et la CNAMGS, a permis de mettre au point une solution innovante pour financer, définir et fournir des prestations (de santé et familiales) aux personnes dont le revenu est inférieur à 80.000 francs CFA. Ce projet a également reçu la mention spéciale du jury, qui a particulièrement apprécié que «cette approche innovante en matière de réduction de la pauvreté ».

gabon,libreville,ali bongo,paris,france,afrique

 

Rétrospective 2014: Social et Santé ...
Retour à l'accueil